Musique & vibrations

Depuis 2010, les plus grands compositeurs bercent les vins sur lie en bouteilles. Et depuis 2012 dans notre vignoble, la musique est utilisée comme stimulateur de résistances naturelles de la vigne.

J’ai hérité mon amour de la musique de mon arrière-grand-père, mon grand-père et mon père, tous trois musiciens dans la fanfare du village.

Germain, mon grand-père, était né pour la musique, il aurait souhaité en faire son métier mais son destin l’attendait dans les vignes.

Sa passion ne s’est jamais éteinte, je l’ai souvent écouté pendant ses répétitions au saxophone baryton, il m’apprenait à battre la mesure et j’écoutais avec lui les concerts de l’après-midi à la radio.

La fanfare a cessé d’exister dans les années 50 et avec elle, les cours de musique au village.

C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai jamais appris à jouer d’un instrument mais l’esprit de mon grand-père est en moi.
Je n’entends pas la musique, je la ressens, elle me donne des émotions, me fait vibrer et peut me rendre joyeux ou mélancolique.

Au cours d’un voyage en Suisse en 2009, j’au eu le privilège de visiter un chai à barriques inondé de musique, quelques mots ont suffi à me convaincre.

Ma décision était prise ; " Mes champagnes vieilliront en musique ! "